Népal

Népal

L'hiver à Kathmandu

Par momotone
L'hiver à Kathmandu

Ils sont deux, partis dans le seul but de s'amuser dans un pays qu'ils connaissent déjà. Mais hors de question de répeter les mêmes expériences, retour sur la fin du voyage riche en aventure...

Et bien, voici presque 2 mois que l'on n'a rien écrit par ici...On s'en excuse mais on était assez occupé...et bien oui pendant que vous avez fait vos cadeaux de Noël, que vous avez mijoté des petits plats d'hiver, que vous avez gloutonné chocolat, foie gras et bon vin rouge, que vous avez attendu la fin du monde avec impatience, que vous avez passé Noël en famille et que vous avez fêté l'arrivé de 2013 comme il se doit...de l'autre côté du globe à Kathmandu nous sommes devenus professeur de Bollywood et de jonglage, éducateur et grand frère et soeur d'une vingtaine de petits népalais...
Mais cette histoire ne commence pas il y a 2 mois mais bien il y a 2ans lorsqu'à un stage de clown à Bruxelles nous avons rencontré Céline et Mike, deux acrobates, sportifs, aventuriers ET clowns qui partaient en Asie pour 1 an au même où nous rentrions de notre premier voyage en Inde...Nous ne nous sommes croisés que 2 fois durant ces quelques mois avant leur départ en Juin 2011 mais notre amour pour le voyage, le clown et des festivités nous avaient vite rapproché. Nous les suivions sur leur blog et nous apprenions qu'en plus d'aller faire leur spectacle de clown dans les écoles ils avaient choisi comme moyen de locomotion le vélo pour traverser la Chine, le Cambodge, le Laos, le Viet Nam etc. Ils sont très impressionnants ces gens là! Vous pouvez d'ailleurs lire leurs aventures sur leur blog par ici-------------> http://www.celinandmike.fr/
La vie passant et l'organisation de notre 2ème voyage arrivant, nous réalisions tous les 4 qu'ils seraiennt au Népal lors de notre voyage en Inde et que ce serait une super façon de se retrouver 2 ans après! Nous avions analysé notre route pour arriver une semaine avant leur retour. Nous arrivions donc le 2 décembre au Népal pour rester 10 jours avec eux à Kathmandu et faire ensuite le tour du pays par nous même. Nos retrouvailles ont duré de longues soirées à la bougie (oui à Kathmandu l'électricité est coupé toutes les 6h quasiment) à se raconter tous les pays, les anecdotes de voyageur drôles et moins sympathiques en comparant les tampons sur nos visas respectifs. Ils nous ont aussi fait découvrir un quartier vraiment hors norme de Kathmandu, (qui est à la base une énorme ville polluée...) le quartier tibétain (tiens les revoilà eux, on les avait pas déjà rencontrés en début de voyage?) qui s'appelle Bodnath. On trouve dans ce quartier un des plus grand stupa du monde -lieu de culte boudhiste- et tous les jours matins et soirs des milliers de bouddhiste (et principalement tibétains) font le tour 3 fois autour dans le sens des aiguilles d'une montre, c'est un rituel accompagné d'un mantra prononcé parfois à mi-voix, parfois en s'allongeant complètement au sol, parfois en faisant tourner leur rouleau de prière. Ce rassemblement crée toujours une dynamique et une énergie extraordinaire presque mystique...
Mais si Céline et Mike étaient là dans ce quartier, ce n'était ni pour faire le tour du stupa (bien qu'on en a fait un bon nombre de tour!) ni pour jouer les guides touristiques, ils étaient venus ici pour être bénévoles dans un foyer pour enfants défavorisés en partenariat avec l'ONG Shakti Nepal qui finance les études de ces enfants via des parrainages en France. Si vous êtes intéressés, on ne peut que vous recommander leur site --------------------> http://www.shaktinepal.org/
Ils avaient comme projet de créer un spectacle de cirque pour les enfants du foyer. Le but étant de pouvoir proposer un spectacle aux restaurants du quartier, l'argent récolté servira uniquement aux enfants comme argent de poche commun! Les alleas du voyage ont fait que Céline et Mike ne sont restés que 3 semaines avec eux alors qu'ils avaient prévus plutôt 1 mois et demi! Mais en 3 semaines nous étions surpris du résultat, les enfants avaient déjà appris à jongler à 3 balles et ils s'entraînaient dur pour accomplir des acrobaties en duo, trio et quatuor. Nous participions aux entraînements avec eux tout en essayant de rester discret pour ne pas empiéter sur l'enseignement de Céline et Mike. Pourtant au bout de quelques jours ils nous demandent si on serait prêts à reprendre l'entraînement et le spectacle avec les enfants lorsque eux seraient partis...-cette fois-ci ils n'étaient pas en vélo et la date du billet retour d'avion ne leur laissait pas le choix, soit ils laissaient le projet comme il l'était, soit nous reprenions le flambeau....Nous avons accepté avec plaisir mais notre programme était en train de changer de cap...Nous ne devions rester que 2mois au Népal et puis 1 mois à Auroville, au final nous resterons presque 1 mois et demi avec les enfants de Shakti Népal et ça nous laisse 1 mois et demi pour visiter le Népal puis 15 jours pour rentrer en Inde et reprendre l'avion...Mais nous nous sommes attachés à tous ces enfants et leur sourire...et on ne regrette pas d'avoir changé nos plans!
Le départ de Céline et Mike ne fut pas sans larme avec les enfants qui voulaient tous les remercier de leur engagement... et après un discours de nos clowns préférés expliquant aux enfants que nous reprenons le projet, nous voilà donc parti dans l'aventure de la création du spectacle!
Avec Béa et Mathieu, deux autres bénévoles français, on recherche des solutions pour leur apprendre un échauffement par le jeu...nous voilà à faire les ninja ou bien les canards pour leur échauffer les genoux et les jambes! Maud supervise les acrobates, même si se tenir sur les mains ne la mets pas très à l'aise. Les filles lui demandent rapidement de leur apprendre une chorégraphie et après quelques études de chansons sur youtube la voilà lancer dans une choré de Bollywood avec les 5 plus grandes filles de la troupe! Anton lui s'amuse à trouver des jeux de jongles pour que les petits jongleurs oublient qu'ils ont 3 balles en main...Les progrès vont très vite...Et la surprise est grande lorsque dès le lendemain Maud découvre que les petits connaissent déjà la choré des grandes! (Etant tous à l'internat ensemble, les nouvelles vont vite!) Les plus petits souhaitent aussi une chorégraphie de Bollywood à eux! Voilà que Maud se retrouve avec le groupe des grandes que l'on appellera le Radha groupe et le groupe des plus petits (entre 6 et 12ans) que l'on appellera le disco groupe (en référence au nom des chansons!). Entre temps nous faisons notre spectacle pour leur école, et le jour suivant les garçons réclament le secret du cerceau qui flotte à Anton....Celui-ci se lance alors dans un nouveau workshop de cerceau...Petit à petit nous rajoutons au spectacle déjà composé d'acrobaties et de jongle à 3 balles de la danse Bollywood et des isolations au cerceau! Céline et Mike avaient vu juste en faisant des 2 plus petits de la troupe de merveilleux clowns miniatures, nous découvrons grâce au workshop de cerceau que le petit dernier de 6ans fait du hula hoop à merveille jusqu'à 5 hoop en même temps! Hop hop on l'inclut aussi dans le spectacle...Les grandes, elles, préparent deux chorégraphies de danse traditionnelle népalaise, nous les laissons faire elles-même et ce seront elles qui l'apprendront à Maud! L'échange se crée...En parrallèle du spectacle nous passons d'autres bons moments avec eux. Pour Nöel nous faisons un grand goûter certains sont chrétiens et se posent des questions sur le père Noël, d'autres nous demandent s'il ne passera que pour les petits européens ou s'il peut passer par le Népal aussi....Heureusement tous auront un petit sac rempli de vêtement d'hiver (grâce à vous qui donnait vos vêtements dans les collectes! Continuez!!). Nous craquerons personnellement et Anton leur offrira des nouveaux cerceaux pour le spectacle.
Entre le travail des nouvelles chorégraphies le matin, les cours entre 15h30 et parfois jusqu'à 19h00 puis le débrief tous les soirs avec Béa et Math sur les progrès de la journée, nous sommes presque à temps plein à penser, danser et jongler pour les enfants! (d'où notre silence sur le blog...) Nous passons de statut de clown à celui de prof voir même parfois d'éducateur, chose auquel nous ne nous attendions pas du tout. Parfois il faut savoir cadrer le cour ou bien relâcher la pression, parfois il faut savoir devenir confident en les écoutant parler, on doit déceler les petits soucis des uns et des autres mais aussi les larmes de certains pour des raisons parfois moins drôle qu'une simple bagarre dans la cour... On ne vous cache pas que nous avons jonglé entre plusieurs rôles de clown/prof/éduc/ mais aussi celui de touriste blanc sans problème d'argent, sans problème familial et qui se permet d'imposer leur règle dans l'enceinte de leur petite vie...Nous trouverons tous un juste milieu grâce à la compréhension de tous et surtout aux questions qu'ils nous posent eux sur notre vie en Europe...on leur parle de tout sans tabou, notre travail celui d'architecte mais aussi celui d'artiste de rue (qu'ils ont du mal à cerner), nos familles et nos liens entre Anton et moi (sous entendu pas marié mais amoureux quand même difficile notion pour eux), nos projets futures et puis les grandes questions des castes et de la religion seront inévitablement abordés...
Bref après quelques semaines de travail intensif nous décidons avec Béa et Math ainsi qu'avec l'administration de Shakti Nepal qu'il est temps d'avoir une date de spectacle. Tsongba, administrateur de l'ONG au Népal, nous indique un restaurant où le spectacle peut être accueilli. Après discussion anglais/népalais/français nous fixons une date mi Janvier. Et maintenant que le spectacle se met en place, il faut penser aux costumes, à la musique et à la publicité pour qu'il y ait du monde! Maud ayant photoshop dans l'ordinateur, la voilà partie a crée une affiche!
-On en profite ici pour remercier l'association Jonglargonne (http://www.jonglargonne.org/) qui nous a autorisé à utiliser un de leur dessin de référence pour pouvoir créer l'affiche!- Les grandes s'occupent des costumes pour leur numéros (elles seront de milles paillettes!), la difficulté viendra des plus petits et nous décidons qu'un jean et un pull rouge fera l'affaire...nous aurions voulu leur offrir plus mais le temps et l'argent ne nous le permettait pas! Anton propose de faire un grand lancement de pub en amenant les jongleurs avec lui dans le quartier touristique pour distribuer les flyers tout en jonglant...Mais le jour même, tous les enfants font presque une manifestation pour que Maud les laisse eux aussi partir...Anton fera des chapeaux en ballons pour les repérer de loin et nous partirons donc tous autour du stupa pour aller distribuer les flyers! Les filles comprennent très vite que les touristes sont les meilleurs cibles pour venir voir dans un resto...En générale l'accueil est chaleureux et les gens prennent avec plaisir nos affiches! Parfois le refus de certains touristes leur feront découvrir le monde un peu froid des occidentaux qui refusent même parfois de sortir leur main des poches ou faisant semblant de ne pas les voir...Le comportement méprisant de certains nous fera sortir de nos gongs surtout quand on voit la tête de nos petits tout dépités par un refus aussi cinglant...mais c'est la vie...La balade est une réussite et les enfants comprennent bien l'importance de la qualité de leur spectacle maintenant qu'ils ont vu leurs potentiels spectateurs!
La veille du spectacle, Maud leur distribue à tous une ligne de conduite pour la répétition générale, elle sera bien sérieuse durant cette séance et ça les interpellera car ils ont l'habitude de la voir plus en faisant le clown que la chef de réunion! Mais ils se mettent tous en place et comprennent la nécessité de faire une fois pour toute le spectacle en entier avant la vrai représentation...On leur demande de bien relire la fiche technique avec les entrées des uns et des autres et leur changement de costume le soir avant de se coucher pour qu'ils aient tout dans la tête!
Le jour J nous partons seuls le matin avec Béa et Mathieu distribuer les derniers flyers sans les enfants (on ne voulait pas les stresser) pour remettre un petit coup de pub! Maud et Béa géreront la compil musical et les costumes, les garçons iront cherché de nouveaux cerceaux car certains sont déjà cassés! En arrivant à l'école nous découvrons qu'il n'y a que nous qui sommes en stress! Les enfants sont agités certes mais pas de stress visibles, pas d'envie de faire pipi, de jambes qui tremblent ni de mal de ventre comme on pourrait avoir dans tous les spectacles pour enfants (et Maud peut vous en parler!) Anton et Math partiront à la salle de resto 2h avant pour déplacer tables et chaises mais là aussi aucun stress de l'équipe, des clients prennent encore le soleil et interdiction de les déplacer tant qu'ils n'ont pas fini...Ils attendront donc presque 1h30 avant de pouvoir sortir toutes les tables! Béa et Maud s'occupent des costumes et des maquillages et puis la joyeuse bande se dirige vers le restaurant!
Arrivés là bas nous mettrons Math à la sono -les népalais ayant un goût très « criard » pour le son, nous préférions mettre un ami de confiance pour obtenir un son sans grésillement- Béa est dans les coulisses, elle checkera les aller et venus. Anton lui vérifiera la scène et Maud...elle court partout, elle fait la choré des enfants en même temps qu'eux, elle compte en murmurant et elle fait des grands signes quand ils doivent partir! A l'heure dites toujours pas de stress du côté népalais, la lumière ne fonctionne pas...A Kathmandu il y a des coupures d'electricité 2 fois par jour d'une durée de 6h et ce jour là le restaurant devra mettre les lumières sur le générateur pour y voir un peu...mais le néon de la scène décide de faire des siennes, nous suivrons l'histoire de loin mais d'après ce que l'on a compris ils ont démonté la prise avant de s'apercevoir que c'était celle de la sono et non celle du néon...bref quelques minutes plus tard le public s'impatientent et les enfants se refroidissent...Nous leur proposons donc un échauffement sur scène pour que tout le monde est de quoi faire le temps que la lumière arrive! A la fin de l'échauffement, nous les ferons crier très très fort pour que tous décompressent avant le début du spectacle...
Maintenant lumière musique...les enfants chantent l'hymne nationale, le spectacle a commencé. Nous pensons très fort à Céline et Mike qui seront présent tout le long du spectacle dans nos têtes et dans nos coeurs! Le spectacle s'enchaîne bien, les gens rient en voyant les clowns arrivés, ils sont impressionnés lorsque les jongleurs commencent leur isolation cerceau et sont pleins d'entrain lors des danses de Bollywood...Les enfants sont ravis et leurs yeux brillent quand le salut se fait! Les filles débouleront (trop rapidement à notre goût) avec la boite de donation et s'en suivra une longue période de félicitation pour eux de la part du public!!!
En rentrant à l'école, tous s'impatientent...Béa comptera avec les grands le butin de la petite troupe et...ils auront récupérer environ 90euros, l'équivalent d'un salaire moyen mensuel d'un travailleur népalais! Incroyable! La preuve que si l'on bosse bien , ça paye! Les gens ont été généreux! Ils décideront tous ensemble de ce qu'ils feront de cet argent, mais nous avons déjà cru comprendre qu'une sortie au zoo leur ferait plaisir!
Nous avions décidé de les quitter le soir même pour éviter les adieux difficiles tout en gardant une image d'eux avec les yeux qui brillent encore du spectacle...Ils nous remercieront tous et en échange nous leur laissons à chacun un badge du Namastour 2012!
Nous fermons là notre petite parenthèse avec nos petits frères et soeurs...nous avons repris nos sac à dos trop longtemps rester à terre pour enfin reprendre les routes! Nous remercierons encore Céline et Mike qui nous ont permis de vivre cette expérience...notre spectacle de clown nous permet déjà de voyager différemment mais le fait de rester pendant un 1mois et demi avec des enfants népalais nous a montré encore une autre dimension du voyage, une dimension où les rapports plus profonds avec les enfants.
Bon en fait nous refermons la parenthèse que pour une petite durée car nous avons déjà prévu de revenir à Kathmandu pour février et de réorganiser le même spectacle avec eux pour qu'une continuité se crée! Suite donc fin février mais d'ici là les Grumeaux ont repris la route! On the road again! See you later!

Commentez cet article

ENTREZ dans la communauté Tripper Tips EN 3 ÉTAPES !